Le capital altruiste

Le capital altruiste est un concept entrepreneuriat social permettant ainsi le financement de causes humanitaires, environnementales,… grâce à des entreprises privées qui cèdent une partie de leur capital. Le principe est simple, une entreprise qui décide de faire ce geste effectue un don d’une partie de son capital, lui laissant ainsi des actions.
Présentation

Qu’il s’agisse d’une nouvelle entreprise ou d’une entreprise ayant une certaine ancienneté, quelque soit son activité, la possibilité de faire ce don est ouverte à chacune, pourvu qu’elle soit rentable et utile socialement. Depuis 2009, cette démarche s’est généralisée partout en France et continue à faire son chemin. L’entreprise engagée qui réalise ce don a la totale liberté de choisir la cause qu’elle souhaite défendre ainsi que le montant du don.

Les avantages de ce capital altruiste
Pendant toute la durée de vie de l’entreprise, l’ONG ou les associations humanitaires devenues actionnaires percevront les dividendes et plus-values de l’entreprise. Ainsi, il est plus intéressant pour une association de recevoir ce type de capital qu’un simple don. Par ailleurs, un des avantages non négligeables pour l’entreprise altruiste, est de bénéficier d’une belle image de marque, de montrer son investissement, son engagement dans des causes humanitaires, environnementales. Cette nouvelle politique permet aux entreprises de démontrer leur solidarité face à ces différentes causes. Ainsi, lorsque ces ONG importantes sont propriétaires même d’une infime partie de capital d’une entreprise, leur poids est plus important pour la reconnaissance et le combat de leurs causes qu’elles défendent. En outre, les employés de ces entreprises ont un regain de motivation, de fierté, constatant ainsi que leur travail sert à financer des causes mondiales. Ces entreprises privées ( de plus en plus d’entreprises Françaises se lancent dans cette démarche comme par exemple Speechi, société Lilloise spécialisée dans les écrans interactifs  ) qui n’ont pas toujours le temps de s’adonner à des causes humanitaires, confient donc cette mission à ces organisations. Ce capital altruiste se généralise de plus en plus, séduisant ainsi les entreprises privées qui souhaitent prendre part à la défense de plusieurs causes. Les associations qui défendent ces causes et qui bénéficient de cette politique gagnent en moyens et donc en pouvoirs d’actions.L’entreprise altruiste transmet un message de solidarité, de confiance. Ce ne sont pas des fruits de ses revenus qui sont donnés, mais une part véritable de son capital. Ainsi, lorsqu’une entreprise est en plein développement et est promise à un bel avenir, il est certain que l’ONG qui est actionnaire aura un avenir serein et pourra développer ses actions en toute sécurité, son financement étant assuré.

Les commentaires sont fermés.

Zoom éco