Immobilier : une nette progression des constructions de logements en 1 an

Le marché de l’immobilier vient de traverser une période très tumultueuse avec la hausse et la baisse des taux d’emprunt. Les consommateurs ont retrouvé du pouvoir d’achat, ils n’ont donc pas hésité à utiliser leurs économies pour la construction d’une maison ou se lancer dans l’investissement locatif. Dans tous les cas, les programmes neufs ont le vent en poupe.

Une hausse de 15.7 % pour les mises en chantier

Il suffit de se rendre dans les villes les plus dynamiques comme Marseille ou Bordeaux pour constater un changement dans les paysages. En effet, ces derniers sont de plus en plus sublimés par ces constructions qui sortent de terre. D’une semaine à l’autre, un quartier peut être transformé et jouir d’un nouveau dynamisme. Les personnes qui généralement prennent un mois de vacances sont dépaysées lors de leur retour. Elles sont ainsi déstabilisées par cet environnement, mais, si vous êtes dans cette situation, sachez que vous ne serez sans doute pas les seuls. En effet, les statistiques montrent que, sur une année, les mises en chantier ont pratiquement explosé avec une augmentation confortable de 15.7 %. Par conséquent, les clients ne cherchent pas uniquement des logements anciens, car les bâtisses neuves sont aussi au coeur de toutes les attentions.

L’objectif de François Hollande a pu être atteint

Sur une année, 418 200 logements ont pris leurs aises sur le sol français, c’est donc une très bonne nouvelle pour tous les professionnels du bâtiment. Le secteur ne connaît pas la crise puisque les sociétés spécialisées sont largement appelées à la rescousse. Le Service de la donnée et des études statistiques est en mesure de vous rassurer si vous avez des doutes concernant ces constructions de maisons ou d’immeubles, voire de locaux. François Hollande avant de quitter son poste s’est même payé le luxe d’atteindre son objectif avec près de 500 000 logements sur une année. Cette statistique a été dépassée entre Décembre 2016 et Décembre 2017 puisque le SDES mentionne 504 200 habitations autorisées à la construction.

Sur un trimestre, les logements individuels s’offrent une hausse de 3.3 %
Certains spécialistes se questionnent sur les raisons de ce succès, il faut sans doute se tourner vers les dispositifs de défiscalisation. Ces derniers vous donnent l’opportunité de réduire réellement votre facture des impôts qui ne cesse de grimper depuis quelques années. Avec la loi Pinel reconduite pour quatre ans, vous pouvez obtenir 21 % pour une mise en location sur 12 ans. Un concept réjouissant qui a su séduire les Français même si les prix de l’immobilier ont connu une augmentation non négligeable. Si les logements ont la cote dans le monde de la construction, les habitations individuelles semblent aussi reprendre du poil de la bête toujours selon cette enquête. Cependant attentions aux arnaques à la défiscalisation et les logements construits dans des zones désertes, faites vous accompagner par des professionnels du droit immobilier en la matière, pour éviter tout litige.

Les experts se focalisent surtout sur les chiffres du troisième trimestre de 2017 pour partager une bonne nouvelle : il y a une reprise du côté de la construction des logements individuels. Une hausse de 3.3 % a été observée après une baisse de 4.3 % alors que l’inverse s’est produit pour les logements collectifs qui concernent également les résidences. Après une augmentation de 7.4 %, le secteur accuse une chute de 4.3 %.

Une hausse des prix toujours problématique

Les mises en chantier affichent donc une hausse confortable, mais une bonne nouvelle peut toutefois en cacher une mauvaise. En effet, le secteur est clairement impacté par une augmentation des prix qui a été entraînée par cette ferveur observée ces derniers mois. Les taux d’emprunt ont fondu comme neige au soleil, il n’est donc pas surprenant de constater que le revers de la médaille peut être douloureux pour votre portefeuille. D’ailleurs, les personnes au SMIC n’auront pas la chance de s’offrir un loft en 2018 puisque les superficies ont tendance à se réduire dans différentes villes, dont Bordeaux, qui a mené la danse en 2017.

L’ouverture des chantiers est longue pour les logements collectifs

Cette tendance n’est pas un frein pour de nombreux foyers qui ont décidé d’emprunter de l’argent afin de concrétiser un rêve. Si vous êtes intéressé par la construction d’une maison, sachez que vous devrez être patient. Pour l’ouverture du chantier, il faut généralement 5 mois de délai, cela est expliqué par l’engouement suscité pour ce secteur. Réjouissez-vous, car il est beaucoup plus important pour les logements collectifs. Les permis de construire ne sont pas délivrés avant 9 mois en moyenne. Il est donc judicieux d’être prévoyant et de lancer rapidement les démarches dès que le financement est bouclé. Plus vous patientez, plus le délai pourrait se rallonger, car les statistiques sont alléchantes.

Si vous deviez retenir deux chiffres, ce serait ceux en lien avec la mise en chantier sur une année :
Une hausse de 15.7 % pour les logements individuels
Une augmentation de 20.4 % pour les logements collectifs

Les commentaires sont fermés.

Zoom éco